Sur les animaux

Petite gerboise

Pin
Send
Share
Send


Espèce: Allactaga euphratica Thomas, 1881 (= williamsi Thomas, 1897) = jerboa d'Asie Mineure

Petite gerboa d'Asie - Allactaga euphratica Thomas, 1881 (= williamsi Thomas, 1897)

Longueur du corps jusqu'à 150 mm, queue - jusqu'à 240 mm. Des autres représentants du genre Allactaga F. Cuv. du territoire de l'ex-URSS, en plus des indigènes à faible couronne, diffère

1) oreillettes relativement courtes (si elles sont courbées vers l'avant, elles n'atteignent pas ou atteignent à peine l'extrémité du museau, mais ne vont pas derrière),

2) avec la petite pointe blanche de la «bannière», au-dessus et devant plus de la moitié de la longueur du champ noir-brunâtre bordé de poils, ce dernier occupe une zone sensiblement plus petite d'en bas que d'en haut (voir Fig. 91, 1).

De plus, contrairement à la petite gerboise, le premier doigt du membre postérieur n'est pas plus long que le cinquième, le cal conique à la base des doigts est plus grand, les tambours auditifs sont relativement plus petits et l'espace interorbital du crâne est plus large. Dans le caryotype, 2n = 48.

Des restes fossiles sont connus du Pléistocène moyen (péninsule d'Absheron), d'ailleurs, dans le Sud. Ossétie jusqu'à la fin de l'Holocène inclusivement au-delà des limites occidentales de l'aire de répartition moderne.

Paysages ouverts du sud-est et de l'est de la Transcaucasie. Au nord jusqu'à Khachmas sur la côte caspienne, à l'ouest jusqu'à Gyumri, au sud jusqu'à la frontière de l'ancienne URSS. Devant et Mal. Asie, y compris le Centre. L'Iran à l'est et le nord de l'Arabie saoudite au sud. Isolé au nord-est. Afghanistan (Hindu Kush, per. Shiber, okrug. Kabul).

Mode de vie et valeur pour l'homme.

Il habite les semi-déserts, en particulier l'absinthe, ainsi que le piémont herbacé mixte xérophytique et les steppes de montagne, y compris les endroits rocheux et graveleux, en évitant les hautes herbes et le sable meuble. Il pénètre dans les prairies subalpines, où il est connu jusqu'à une hauteur de 2500 m (bassin d'Ararat) et 3200 m (Afghanistan) au-dessus du niveau de la mer. m., ainsi que dans les zones de forêts de plaine qui sont désertifiées en raison de l'activité humaine, en Azerbaïdjan, dans ces endroits, l'aire de répartition des espèces s'étend. Le style de vie n'est pas bien compris. Dans le sud de la chaîne, lorsque cohabite avec une petite gerboise, elle y prédomine numériquement (steppe de Mugan). Il indique une structure simple de trous avec une entrée en forme de fente, mais pas ovale, comme chez d'autres espèces, qui est fermée avec un bouchon de terre pendant une journée. Dans les montagnes hiberne en octobre. Dans les plaines de la Transcaucasie orientale, des individus actifs individuels peuvent être observés tout au long de l'hiver. Les graines prédominent dans les aliments; des parties vertes et souterraines des plantes sont également notées. Les périodes de reproduction sont prolongées. Les femelles hivernantes apportent 1 portée par an, et une partie d'entre elles, apparemment, pourrait avoir une deuxième portée en août. Le nombre de jeunes est de 2 à 8 (Arménie, selon les embryons).

De légers dommages aux cultures de blé dans les montagnes ont été notés. Porteur naturel probable du typhus à tiques.

Variation géographique et sous-espèces.

Les tailles augmentent vers le nord, et la couleur s'assombrit avec la hauteur du terrain.

On pense que les gerboises du sud de la Transcaucasie appartiennent à la sous-espèce A. e. Williamsi Thomas, 1897, et du nord-est. Azerbaïdjan - à A.E. schmidti Satunin, 1907.

Petite gerboise asiatique - Allactaga williamsi

Jerboa de taille moyenne. Longueur du corps 120-150 mm, pied arrière 62-70 mm. Les oreilles sont plus courtes que chez les espèces précédentes, les membres postérieurs sont à cinq pattes. La couleur du haut est gris-brun rouille, le ventre est blanc, la «bannière» est bien différenciée, sa partie principale est noire, la partie terminale est blanche.

Distribué dans le Caucase.

Habite les contreforts et les steppes de montagne avec une végétation xérophytique.

Il se nourrit de diverses graines, épis de céréales, parties souterraines de certaines plantes de steppe de montagne et semi-désertiques. Reproduction de mai à octobre, en couvée de deux à huit oursons. D'octobre à mars sont en hibernation.

Pin
Send
Share
Send